Journée Internationale du vivre ensemble en paix: Message du président de la République

·                     Publié le : mardi, 15 mai 2018 17:36   APS

 

Journée Internationale du vivre ensemble en paix: Message du président de la République

AddThis Sharing Buttons

Share to FacebookShare to TwitterShare to Plus d'options...

 

 

 

 

Alger Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé mardi, un message à loccasion de la Journée Internationale du vivre ensemble en paix 16 Mai 2018, dont voici le texte intégral :

 

Chères citoyennes, Chers citoyens,

 

Aujourd'hui l'Algérie, à l'unisson avec le reste du monde, célèbre, pour la première fois, la "Journée Internationale du vivre ensemble en paix". Dans notre pays, cette célébration prend une dimension toute particulière pour plusieurs raisons.

 

Tout d'abord, c'est parce que lAssemblée Générale des Nations Unies a proclamé le 8 décembre dernier cette journée du vivre ensemble en paix, grâce à linitiative de lAssociation Internationale Soufie Alawiyya, lONG présidée par Cheikh Khaled Ben Tounès, avec le soutien de son pays lAlgérie.

 

Cette proclamation traduit la reconnaissance, par la communauté internationale, des efforts consentis patiemment et avec succès par notre pays en faveur de la promotion de la culture de la paix, du dialogue, du respect mutuel et de la tolérance entre ses propres citoyens.

 

En second lieu, cette initiative est portée par des valeurs morales, culturelles, sociales et humaines auxquelles notre peuple modéré est foncièrement attaché. Elle exprime tout autant le fort engagement de notre peuple pour que ces valeurs universelles prennent la place qui doit être la leur dans les relations entre les Nations et les peuples du monde entier.

 

En troisième lieu, cette proclamation représente un engagement de notre pays ainsi que la volonté de la communauté internationale à œuvrer davantage à la promotion de la culture de la paix et du dialogue tant au sein des sociétés qu'entre les Nations, ceci à un moment où les lignes de rupture et les facteurs de division se multiplient.

 

Face aux théoriciens de la confrontation civilisationnelle, face aux partisans des logiques de l'exclusion, face aux promoteurs de l'extrémisme et des violences multiformes qui en découlent, dont le repli sur soi, le rejet et l'infériorisation de l'autre, la discrimination sous toutes ses formes, et malheureusement la phobie du musulman en particulier, notre pays a constamment prôné la promotion du dialogue, de l'entente et de la coopération entre les religions et les cultures, puisant pour cela ses références dans les enseignements de notre sainte religion lIslam, la religion qui prône la paix et la coexistence ainsi que le montrent des siècles dhistoire de lhumanité, à travers les continents.

 

C'est partant de ces nobles valeurs de lIslam, religion du peuple et de lEtat en Algérie, que notre valeureux peuple a su surmonter sa tragédie nationale marquée par un terrorisme barbare et abject que notre pays a affronté seul et isolé grâce à la détermination souveraine de son peuple à travers son choix de la paix et de la concorde civile. Ce choix généreux a trouvé sa source dans les valeurs de lIslam qui appelle les hommes à se réconcilier, à unir leurs énergies et à conjuguer leurs efforts et leurs espoirs autour de la réalisation du seul objectif qui vaille la peine, celui du renforcement de l'unité nationale, de la consolidation de la cohésion de notre peuple, de la protection de notre souveraineté nationale et de la construction, ensemble dans une démarche solidaire, d'une Algérie moderne à laquelle chacune et chacun d'entre nous est fier d'appartenir.

 

Chères citoyennes, Chers citoyens,

 

C'est à ce chapitre qu'il convient d'inscrire la définition constitutionnelle, avec clarté et précision, des composantes de l'identité nationale que sont l'Islam, l'Arabité et l'Amazighité et la nécessité de les soustraire aux exploitations politiques et politiciennes, la promotion de politiques économiques, sociales et culturelles mues par l'exigence d'inclusivité et de justice sociale, ainsi que des stratégies de développement du territoire guidées par une répartition équitable des chances, de la richesse nationale et de la prospérité ainsi générée.

 

C'est cette voie même qui constitue notre choix et qui fait que nous avons inscrit la dynamique de promotion de notre jeune démocratie en ce qu'elle contribue à ancrer dans les esprits et dans les comportements des hommes comme des institutions les valeurs intrinsèques du vivre ensemble, par le renforcement de l'Etat de droit, le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

 

C'est à ce chapitre que sinscrivent aussi les importantes avancées enregistrées par notre pays dans la promotion des droits et du statut de la femme au sein de notre société et du rôle déterminant qui reste le sien autant dans la protection de la cohésion sociale et nationale, que dans la transmission des valeurs fondatrices qui soudent la Nation algérienne depuis des millénaires.

 

C'est à ce chapitre, enfin, qu'il faut inscrire la profonde réforme du système éducatif national, dont le rôle dans la formation du citoyen enraciné dans lhistoire millénaire de son pays, ancré dans les valeurs authentiques de son peuple, du citoyen attaché au travail et au sacrifice pour préserver lindépendance de son pays et construire son avenir prospère. L'école algérienne est aujourd'hui appelée à essaimer davantage les valeurs du vivre ensemble en paix parmi les millions d'élèves.

 

Chères citoyennes, Chers citoyens,

 

Au plan international, partant de ce même socle, et fort de la justesse de ses convictions, notre pays a joint ses efforts à ceux d'autres pays pour que prévale entre les peuples la culture de la paix, de la solidarité, de la tolérance et du dialogue.

 

C'est dans cet esprit que notre pays a été parmi les tout premiers à militer pour le renforcement du dialogue des civilisations, des cultures et des religions et en faveur de la promotion de la culture de la paix, participant ainsi activement à amener la communauté internationale à affronter, de plus en plus, les fauteurs de conflits et de discorde entre les peuples.

 

Ainsi, lAlgérie na cessé, sur le plan international, de promouvoir les principes, les idéaux et les objectifs de la charte onusienne dans les relations internationales, et ce aussi bien dans le règlement des conflits politiques que dans linstauration de relations économiques plus équilibrées.

 

A ce propos, notre peuple peut senorgueillir de lappel précurseur de son pays, voilà cinq décennies, pour un dialogue mondial visant à fonder des relations économiques plus équitables et plus intégrées entre les pays développés et les peuples moins nantis lors dune assemblée générale extraordinaire convoquée par lONU.

 

L'action de l'Algérie en direction de son voisinage immédiat et de l'ensemble de ses partenaires a toujours été guidée par les principes de paix, de coexistence, de coopération et de bon voisinage.

 

Chères citoyennes, Chers citoyens,

 

Au moment où le monde entier va célébrer ce 16 Mai 2018, pour la première fois depuis la proclamation de ce jour "Journée Internationale du vivre ensemble en paix", notre pays tire une légitime satisfaction d'avoir initié cette action qui s'inscrit dans la durée et vise à créer pour nos générations futures, et par elles-mêmes dans un avenir proche, un monde meilleur fondé sur la tolérance, le respect mutuel dans la différence, la diversité et la solidarité.

 

Notre peuple devra persévérer dans la promotion de la culture de la paix et du vivre ensemble en redoublant deffort et de constance à lintérieur de notre pays, de manière palpable, à travers la valorisation du civisme, du travail et de lamour de la patrie.

 

A travers un comportement digne, nous serons à même de défendre la véritable image de notre religion, lIslam, et de notre patrie, sur la voie de la construction, de la prospérité et de la fidélité à nos glorieux martyrs.

 

En conclusion de ce message, je madresse aux enfants de notre peuple, où quils se trouvent en Algérie ou à létranger, pour leur présenter mes vœux les meilleurs à loccasion du mois sacré du Ramadan, en priant Le Tout Puissant dagréer leur jeûne et de leur accorder santé et bien-être ainsi quà la nation musulmane tout entière.

 

 

 

 

Alger, proclamée "Capitale du vivre-ensemble en paix" le 16 mai   

Publié le : lundi, 14 mai 2018 19:17   APS

Alger, proclamée "Capitale du vivre-ensemble en paix" le 16 mai   

ALGER- La wilaya d'Alger sera proclamée le 16 mai "Capitale du vivre-ensemble en paix" dans le cadre de la célébration de la Journée internationale du "vivre-ensemble en paix" en consécration de la résolution onusienne du 8 décembre 2017 sur proposition de l'Algérie portant concrétisation de la culture de paix et de coexistence en tant que solution pacifique au règlement des conflits, a indiqué lundi la coordinatrice de la Commission de wilaya chargée de la préparation de l'évènement, Mme Fairouz Mohammadi. 

 

Intervenant lors d'une conférence de presse en compagnie des membres de la Commission à l'instar des Scouts musulmans algériens (SMA) et du représentant de la Fondation soufie alawiya "Djanatou El Arif", Mme Fairouz Mohammadi a déclaré que la wilaya d'Alger sera proclamée officiellement le 16, "Capitale du vivre-ensemble en paix" au niveau de la Place de la Réconciliation nationale en présence d'une délégation ministérielle et du wali d'Alger dans le cadre de la célébration de cette événement international.

 

Un riche programme culturel, sportif et intellectuel sera élaboré à cette occasion, outre la présentation de toiles réalisées par des étudiants de l'Ecole supérieure des Beaux Arts, la chorégraphie et la plantation d'oliviers, signe de paix pour mettre en exergue les efforts de l'Algérie pour l'instauration de la paix et de la réconciliation, a fait savoir Mme Mohammadi.


Lire aussi: Flici: la célébration de la journée du vivre-ensemble en paix conforte la Charte de la réconciliation nationale


Dans ce cadre, la même responsable a indiqué qu'à la veille de la célébration de cette journée (15 mai), un cour unifié sera attribué à travers tous les établissements éducatifs d'Alger, lequel portera sur une présentation simplifiée du concept de la résolution onusienne 72/130 adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 8 décembre 2018 sur proposition de l'Algérie et à travers laquelle la journée du 16 mai de chaque année est proclamée "Journée internationale du vivre-ensemble en paix".

Elle a rappelé à ce propos les différents efforts de l'Algérie pour concrétiser le concept de paix à travers l'application des chartes nationales de réconciliation et de paix et des programmes de développement et de la dynamique de l'investissement que connait la wilaya d'Alger dans le cadre du plan stratégique pour la modernisation de la capitale à l'horizon 2035 et dont le fondement est l'amélioration du cadre de vie du citoyen à travers une série de projets à l'instar des opérations de relogement où plus de 80.000 logements de différentes formules ont été distribués depuis 2014, dont 42.000 concernant le relogement des habitants des bidonvilles et des habitations précaires.

 

La même responsable a abordé les mesures visant l'amélioration des structures publiques et des réseaux publics à travers la modernisation et la numérisation du secteur des services au profit des citoyens dans le cadre de "la Ville intelligente", à l'instar de l'hygiène, les transports, les routes et l'aménagement du parc foncier, la réhabilitation du tissu urbain et l'aménagement et la restauration des différents sites historiques et archéologiques comme la Casbah et la création des parcs de loisir et de détente et la réhabilitation des jardins et des espaces verts afin d'assurer un climat de vie  agréable aux citoyens.

 

Pour sa part, le membre de la commission, Mohemmed Dilmi, a mis en avant "l'importance de la célébration de la manifestation "Vivre-ensemble en paix" d'autant que cette initiative est algérienne et inspirée de l'expérience algérienne en matière de réconciliation nationale dont les piliers ont été instaurés par le président de la République", estimant que "l'adoption de la résolution,  proposée par  l'Algérie, par l'Assemblée générale de l'ONU avec 193 voix comme victoire diplomatique pour la diplomatie algérienne".

 

Dans le même contexte, il  fait savoir de la présentation d'un film documentaire le 15 mai en cours à l'occasion de la célébration de la journée internationale du "Vivre-ensemble en paix" à la salle Ibn Kheldoune outre l'organisation d'activités sportives, de divertissement et artistiques et un déjeuner collectif à la promenade de Sablette.

 

Le Commissaire des Scouts musulmans algériens (SMA) pour la wilaya d'Alger, Rachid Boudina a fait savoir de l'organisation des manifestations culturelle, religieuse et scientifique à travers les différentes communes d'Alger, précisant que "l'objectif de ces activités est de mettre en exergue les valeurs de la journée du "Vivre ensemble" le 16 mai outre des manifestations intellectuelle, sportive, culturelle et des concours religieux avec la participation des groupes des scoutes islamiques en sus des activités à caractère pédagogique et de sensibilisation pour la promotion de la culture de vivre ensemble".


 Lire aussi: Journée internationale du vivre-ensemble: une initiative algérienne pour la promotion de la culture de la paix


De son côté, le représentant de la Fondation "Djannat El Arif", Amraoui Toufik, a indiqué que "le programme de célébration s'étalera jusqu'au 12 juin et englobe des conférences intellectuelles, des ateliers de formation et des activités culturelles et artistiques" annonçant que "la wilaya de Mostaganem abritera le 15 juillet prochain un congrès international visant la mise ne exergue des valeurs de tolérance et son importance pour les peuples à travers le monde".

 

 

 

La proclamation de la Journée du vivre ensemble en paix, une reconnaissance du rôle de lAlgérie dans la promotion de la paix

Publié le : mardi, 15 mai 2018 15:00    APS

 

La proclamation de la Journée du vivre ensemble en paix, une reconnaissance du rôle de l’Algérie dans la promotion de la paix

Alger- Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé mardi dans un message, à loccasion de la célébration de la  « Journée Internationale du vivre ensemble en paix », que la proclamation de cette journée traduit une reconnaissance du rôle de lAlgérie dans la promotion de la paix.

 

« La proclamation de cette journée traduit la reconnaissance, par la communauté internationale, des efforts consentis patiemment et avec succès par notre pays en faveur de la promotion de la culture de la paix, du dialogue, du respect mutuel et de la tolérance entre ses propres citoyens»,  a souligné le Chef de lEtat dans son message.

 

La «  Journée Internationale du vivre ensemble - Le 16 mai de chaque année»  a été proclamée, le 8 décembre 2017 par lAssemblé générale de lOrganisation des Nations Unies, à linitiative de lAssociation Internationale Soufie Alawiyya, avec le soutien de son pays lAlgérie.

 


Lire aussi: L'Algérie, pays précurseur du "Vivre ensemble dans la paix"


 

En second lieu, cette initiative, a poursuivi le Président de la République, «  est portée par des valeurs morales, culturelles, sociales et humaines auxquelles notre peuple modéré est foncièrement attaché, et exprime tout autant le fort engagement de notre peuple pour que ces valeurs universelles prennent la place qui doit être la leur dans les relations entre les Nations et les peuples du monde entier ».

 

En troisième lieu, a-t-il ajouté, cette proclamation traduit « lengagement de lAlgérie et de la communauté internationale «  à oeuvrer davantage à la promotion de la culture de la paix et du dialogue tant au sein des sociétés qu'entre les Nations, ceci à un moment où les lignes de rupture et les facteurs de division se multiplient ».

 

LAlgérie, explicite encore le chef de lEtat, a « constamment prôné la promotion du dialogue de l'entente et de la coopération entre les religions et les cultures, puisant pour cela ses références dans les enseignements de notre sainte religion lIslam », religion qui « prône la paix et la coexistence ainsi que le montrent des siècles dhistoire de lhumanité, à travers les continents ».

 

 

---- Lunité, la cohésion et la souveraineté nationales « seuls objectifs  qui valent la peine »--

 

Le seul objectif qui vaille la peine à travers la politique de la réconciliation nationale, est ½ celui du renforcement de l'unité nationale, de la consolidation de la cohésion de notre peuple, de la protection de notre souveraineté nationale et de la construction, ensemble dans une démarche solidaire, d'une Algérie moderne à laquelle chacune et chacun d'entre nous est fier d'appartenir », affirme notamment le Président de la République.

 

Cest dans cet esprit quont été inscrits « avec clarté et précision » dans la constitution, des « composantes de l'identité nationale que sont l'Islam, l'Arabité et l'Amazighité » et « la nécessité de les soustraire aux exploitations politiques et politiciennes  la «  promotion de politiques économiques, sociales et culturelles mues par l'exigence d'inclusivité et de justice sociale, ainsi que des stratégies de développement du territoire guidées par une répartition équitable des  chances, de la richesse nationale et de la prospérité ainsi générée ».

 


Lire aussi: Journée internationale du vivre-ensemble: une initiative algérienne pour la promotion de la culture de la paix


C'est sur cette voie aussi que sinscrit, a encore souligné le président Bouteflika, « la

dynamique de promotion de notre jeune démocratie en ce qu'elle contribue à ancrer dans les esprits et dans les comportements des hommes comme des institutions les valeurs intrinsèques du vivre ensemble, par le renforcement de l'Etat de droit, le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales » .

 

De même que « c'est à ce chapitre que sinscrivent aussi les importantes avancées enregistrées par notre pays dans la promotion des droits et du statut de la femme au sein de notre société et du rôle déterminant qui reste le sien autant dans la protection de la cohésion sociale et nationale, que dans la transmission des valeurs fondatrices qui soudent la Nation algérienne depuis des millénaires », a-t-il encore expliqué.

 

« C'est à ce chapitre, enfin, qu'il faut inscrire la profonde réforme du système éducatif national, dont le rôle dans la formation du citoyen enraciné dans lhistoire millénaire de son pays, ancré dans les valeurs authentiques de son peuple, du citoyen attaché au travail et au sacrifice pour préserver lindépendance de son pays et construire son avenir prospère », a relevé le Président de la République.

 

L'école algérienne, est à ce titre, appelée suivant les orientations du chef de lEtat, «  à essaimer davantage les valeurs du vivre ensemble en paix parmi les millions d'élèves ».

 

 

-- LAlgérie a toujours prôné une diplomatie qui promeut la culture de la  paix, la solidarité et le dialogue ---

 

Le président Bouteflika a également affirmé que « laction de l'Algérie en direction de son voisinage immédiat et de l'ensemble de ses partenaires a toujours été guidée par les principes de paix, de coexistence, de coopération et de bon voisinage ».

 

Cette philosophie a conduit lAlgérie, a-t-il expliqué, « parmi les tous premiers pays », à appuyer les efforts consentis « pour que prévale entre les peuples la culture de la paix, de la solidarité, de la tolérance et du dialogue ».

 

« Ces principes qui sexpriment à la fois dans le règlement des conflits politiques que dans linstauration de relations économiques plus équilibrées », a souligné le Chef de lEtat.

 


Lire aussi:  Alger, proclamée "Capitale du vivre-ensemble en paix" le 16 mai 


 

A cet égard, le Président Bouteflika a estimé que «notre peuple peut senorgueillir de lappel précurseur de son pays, voilà cinq décennies, pour un dialogue mondial visant à fonder des relations économiques plus équitables et plus intégrées entre les pays développés et les peuples moins nantis lors dune assemblée générale extraordinaire convoquée par lONU ».

 

Cette première célébration dans le monde entier de la journée du vivre ensemble est un motif « légitime satisfaction » de lAlgérie « d'avoir initié cette action qui s'inscrit dans la durée et vise à créer pour nos générations futures, et par elles-mêmes dans un avenir proche, un monde meilleur fondé sur la tolérance, le respect mutuel dans la différence, la diversité et la solidarité », a conclu le président de la République.